Titre : La Croisée dans un labyrinthe étranger
Titre original : Ikoku Meiro no Croisée 異国迷路のクロワーゼ
Catégorie : Manga
Adapté de : Œuvre originale
Mangaka : Takeda Hinata
Genres : Historique, Romance, Drame
Thèmes : Découverte
Public visé : Seinen
Nombre de tomes : 2 et demi
Publication : ?!
Année de publication : 2007
Éditeur original : Kadokawa
Site officiel : Fujimi Shobo
Existe en Anime : satelight

Synopsis :

Paris, fin du XIXe siècle, Oscar revient du Japon et il a ramené avec lui des objets de ce pays, mais également une petite fille Japonaise dénommée Yune (湯音) agée de 13 ans.
Elle est habillée dans les meilleurs kimonos les plus parfaits, ce qui attire souvent l’attention en raison de sa panoplie et de quoi surprendre les passants de la Galerie du Roy.
Il se rend à la boutique familiale de ferronnerie chez son petit-fils qui tient une boutique d’enseigne, elle sera accueillie par Claude, petit-fils d’Oscar, le propriétaire de la boutique, accepte à contrecœur de prendre soin de Yune.
Yune les aidera ainsi à tenir la boutique et à s’occuper des tâches ménagères, dans une Galerie en perdition à cause de l’apparition des Grands Magasins.
Nous apprenons comment les deux vont, petit à petit, partager leur culture et peut-être bien de développer une relation plus importante que celle de patron/employée.
Tout autant que pour Claude, qui apprendra à connaître les habitudes d’un pays qui lui est aussi étranger.
Dans cette époque de 1800 à Paris.

Personnages :

Yune (湯音?)
Une petite fille japonaise agée de 13 ans, née à Nagasaki vient en France avec Oscar Claudel pour travailler aux Enseignes du Roy dans la capital de Paris.
Elle a une sœur nommée Shione (汐音, Shione), dont le nom signifie « son de marée ».
De même, pour le prénom de Yune signifie « son de l’eau chaude ».
Claude Claudel (クロード·クローデルKurōdo Kurōderu?)
Un travailleur de ferronnerie et propriétaire des Enseignes du Roy, et le petit-fils d’Oscar.
Il est généralement peu familier avec les coutumes japonaises et est souvent confus par certaines manières de Yune.
Oscar Claudel (オスカー·クローデルOsuka Kurōderu?)
Le propriétaire des Enseignes du Roy et le grand-père de Claude, qui ramène Yune avec lui en France.
Alice Blanche (アリス·ブランシュArisu Buranshu?)
Un membre de la famille de la haute bourgeoisie, Blanche qui possède la Galerie du Roy dans laquelle les Enseignes du Roy sont situées. Elle a une fascination pour la culture japonaise et se retrouve particulièrement attirée par Yune, espérant un jour son séjour dans son manoir.
Camille Blanche (カミーユ·ブランシュKamiyu Buranshu?)
Un membre de la famille Blanche et la sœur aînée d’Alice.
Il est sous-entendu qu’elle a été amoureuse de Claude depuis l’enfance, mais en raison de leurs différences de classe, ils ne peuvent jamais être ensemble.

Manga :

La série a débuté en 2006 dans le magazine Dragon Age Pure avant d’être transférée en 2009 dans le magazine Monthly Dragon Age.

Le premier volume relié est publié par Fujimi Shobo le 6 décembre 2007 et deux tomes sont sortis au 5 juin 2009 et un demi chapitre sorti dans le magazine Monthly Dragon Age.

Anime :

L’adaptation en série télévisée d’animation a été annoncée en décembre 2010.

Elle est produite par le studio Satelight avec une réalisation de Kenji Yasuda et un scénario de Junichi Sato.

La série a été diffusée sur la chaine AT-X du 4 juillet au 19 septembre 2011.

Le premier coffret Blu-ray/DVD un épisode spécial au format SD, et le troisième contient un épisode bonus non diffusé.

Critiques de erwan4968

J’adooore cet animé!

Je le conseille vraiment!

Les graphismes sont magnifiques, les OST collent très bien et on a même le droit à un narrateur français qui donnent le nom des épisodes (ça fait un peu bizarre d’ailleurs d’entendre du français dans un épisode en japonais).

Pour l’histoire, elle est pas mal du tout, on découvre à la fois Paris au XIXe siècle et le Japon.

C’est très intéressant de voir la différence de caractère et de culture entre Claude et Yune (on comprends bien que les parisiens se méfient de tout et ont un sale caractère comparé aux japonais ).

Je ne me suis pas ennuyée devant cette petite tranche de vie historique qui emmène facilement dans son monde.

Le seul petit truc que je trouve dommage c’est que d’autres petites histoires arrivent mais ne sont au final pas conclues (par exemple le petit voleur que Yune va essayer de connaître, il apparaît tout le long de l’animé mais Yune n’aura jamais vraiment le temps de lui parler, il est un peu mis à l’écart).

L’animé compte donc 12 épisodes plus un OAV (l’épisode 4.5).

 

Critiques de Telenar.
Faisons un peu de chauvinisme : une série en France ?

Une série dans le Paris du XIXe siècle ?

Forcément, c’est génial, c’est superbe !
Et c’est vrai.

Cette série est toute simple (l’histoire d’une jeune fille japonaise débarquant dans une pays complètement étranger), mais elle est vraiment superbe.

Les dessins, doux et légèrement pastels, se marient complètement à l’ambiance globale du Paris du XIXe.

Sans être historien, la ville est bien reproduite, un grand effort ayant été fait sur les devantures des boutiques, les écritures en français, et le style vestimentaire (que je pense bien d’époque, mais là aussi je ne peux l’assurer !).

Et pour quelqu’un connaissant Paris, cela fait naître un sentiment de nostalgie.

On se prête presque à rêver de pouvoir profiter de Paris dans cette ambiance, de pouvoir enfin pouvoir fouler les pavés de la place St Michel sans entendre ces klaxons tonitruants.

La musique continue de nous ancrer dans le paysage, sans laisser un souvenir impérissable non plus.

Les personnages sont attachants, autant la jeune Yune et ses hébergeurs que les personnages secondaires que l’on pourra croiser tout au long de l’animé.

Et les pistes présentées pour certains d’entre eux laissent présager une seconde série d’épisodes, tout du moins je l’espère !

L’histoire reste simple (simpliste ?), ne vous attendez donc pas à des rebondissements à chaque coin de rue.

Mais elle nous transporte deux siècles en arrière avec une réelle efficacité.

Tout simplement : bravo !

Ikoku Meiro no Croisée

 

Source :  mangaupdates    fujimishobo